TCGFL
Samedi, 16 décembre 2017
Accueil | Actualités | LES GROUPES DE FEMMES DE LANAUDIÈRE : ENSEMBLE DEPUIS 25 ANS À LA TABLE DE CONCERTATION DES GROUPES DE FEMMES DE LANAUDIÈRE

LES GROUPES DE FEMMES DE LANAUDIÈRE : ENSEMBLE DEPUIS 25 ANS À LA TABLE DE CONCERTATION DES GROUPES DE FEMMES DE LANAUDIÈRE

28 octobre 2016

Joliette, 27 octobre 2016- Une cinquantaine de personnes provenant en majorité des groupes de femmes étaient réunies au Château Joliette pour souligner le 25e anniversaire de la Table de concertation des groupes de femmes de Lanaudière (TCGFL). Pour l’occasion, diverses activités avaient lieu dont le lancement d’un livret souvenir relatant le bilan des activités, spécifiquement depuis les cinq dernières années.

Dans ce livret, la TCGFL fait état de la perpection des membres sur les différents dossiers de ce regroupement régional de défense collective des droits soit: la vie associative, la santé des femmes, l’autonomie économique des femmes, la défense collective des droits et le féminisme  ainsi que la participation citoyenne des femmes. L’autre partie du livret décrit les actions significatives réalisées soit: la conception des capsules théâtrales "Éva en quatre temps", la mise en place du Réseau des femmes élues de Lanaudière, le développement d’une vision commune de la santé des femmes, l’élaboration du guide "La parité, j’y gagne!" et les actions de la Marche mondiale des femmes.

Il est rappelé que la TCGFL est composée de 23 groupes de femmes qui s’engagent d’année en année à travailler ensemble pour réaliser des actions concrètes pour améliorer les conditions de vie et de santé des Lanaudoises. Pour ce faire, le rôle d’influence de la TCGFL est incontournable pour représenter les intérêts et les besoins des femmes auprès des instances décisionnelles régionales. Selon Francine Rivest, la coordonnatrice, "la TCGFL a toujours travaillé avec différents partenaires pour trouver des solutions pour atteindre l’égalité entre les femmes et les hommes. Cependant, sans les militantes des groupes de femmes, qui sont témoins au quotidien des inégalités vécues par les femmes, nous ne pourrions améliorer ou développer des services qui répondent adéquatement à leurs besoins. Notre forte vie associative en témoigne aujourd’hui."

La journée s’inscrivait aussi dans la continuité de la planification stratégique de l’organisme, débutée dans la dernière année. Ce rendez-vous régional amorçait les discussions sur les enjeux que la TCGFL devra prendre compte dans ses prochains plans d’action. Le Conseil du statut de la femme était un premier point de départ pour présenter le portrait statistique femmes-hommes de la région. "Que ce soit au niveau de l’éducation, des comportements égalitaires, de la santé mentale, de l’emploi, des femmes autochtones, des femmes aînées et j’en passe, les femmes vivent toujours des inégalités. Des progrès s’observent mais nous devons poursuivre notre travail régionalement et collectivement. C’est pourquoi, il est si important de maintenir notre solidarité avec la TCGFL", indique Hélène Melançon, la présidente de l’organisme.

 

Conception graphique : Kiwigraphik  |  Rabaska design   Réalisation : NeXion