TCGFL
Mercredi, 12 décembre 2018
Accueil | Actualités | Journée régionale de mobilisation MMF 2015

Journée régionale de mobilisation MMF 2015

24 septembre 2015

Près de cent cinquante militantes de la région de Lanaudière se sont réunies au club de golf Montcalm de Saint-Liguori pour dénoncer plusieurs enjeux et problématiques qui touchent particulièrement les Lanaudoises et développer des stratégies collectives pour y faire face. Organisée par la Table de concertation des groupes de femmes de Lanaudière, cette action s’inscrit dans le cadre de la Marche mondiale des femmes (MMF) 2015.

 


Parallèlement à notre événement, une caravane féministe parcourt le Québec à la rencontre des militantEs qui organisent des actions régionales du 24 septembre au 17 octobre. Cette Caravane vise à renforcer les solidarités entre les femmes et à mettre de l’avant les résistances et les alternatives qu’elles développent pour transformer une société qui contrôle nos corps, exploite notre Terre et confisque nos territoires. Ainsi, la journée régionale de mobilisation a débuté par l’accueil festif de la caravane transportant les 4 porte-parole nationales officielles de la MMF : Chantal Locat, militante engagée de la région, Mélanie Sarazin, présidente de la Fédération des Femmes du Québec (FFQ); Joanne Blais, directrice de la Table régionale du mouvement des femmes de la Mauricie et Viviane Michel, présidente de Femmes Autochtones du Québec (FAQ).



En début de rencontre, une allocution de Chantal Locat nous a rappelé la pertinence des luttes féministes d’ici, et en solidarité avec les femmes du monde entier, depuis la première Marche Du pain et des roses de 1995. Le symbole de la MMF 2015 étant le triangle rouge, un triangle aux couleurs de Lanaudière portant un message choisi par les femmes a été remis aux représentantes de la MMF à la fin de cette présentation. Avant et après le dîner, les participantes ont pris part à différents ateliers d’éducation populaire à la suite desquels elles étaient invitées à définir une stratégie de résistance : hypersexualisation sociale, santé mentale, environnement, conditions de travail, égalité en contexte migratoire, réalité des aînées, violence conjugale et défis des personnes handicapées.

Par la suite, Johanne Blais, représentante de la région hôte du grand rassemblement, a annoncé les détails de cet événement politique et artistique qui se tiendra à Trois-Rivières le 17 octobre. Viviane Michel a poursuivi avec une allocution sur les liens entre la FFQ et la FAQ ainsi que sur le drame des femmes autochtones disparues et assassinées qui sera souligné en masse le 4 octobre prochain. Ses homologues Atikamekws, mesdames Annick Flamand, membre du Conseil Atikamekw de Manawan, Debby Flamand et Thérèse Migwé, ont présenté, à tour de rôle, les enjeux de la transmission du patrimoine culturel et témoigné de la résilience des femmes autochtones ayant été forcées au pensionnat par les communautés religieuses.



En guise de solidarité, deux Lanaudoises se rendront à Montréal, le 26 septembre, remettre un pot de terre provenant de notre région rempli des souhaits énoncés par les participantes à la fin de la journée en fonction des différents enjeux abordés en atelier.

Résister à l’austérité, la destruction environnementale et la militarisation
Sous le thème, Libérons nos corps, notre Terre et nos territoires, les militantes de la MMF de 60 pays à travers le monde se sont engagées depuis le 8 mars dernier dans une large mobilisation. En solidarité avec les femmes d’ici et d’ailleurs, elles ont choisi d’ancrer leurs actions dans la lutte à l’austérité, à la destruction environnementale et au contrôle des territoires au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde. Leurs actions dénoncent les diverses formes de contrôle du corps des femmes, d’exploitation de la Terre et des territoires qui découlent des politiques d’austérité, d’un modèle de développement basé sur l’exploitation des ressources naturelles et le non-respect des droits des peuples autochtones.

Conception graphique : Kiwigraphik  |  Rabaska design   Réalisation : NeXion